Virginie Dangreville

Dangre

Mosaïste Plasticienne

Virginie Dangreville est née à Senlis, près de Paris il y a 45 ans. Elle a vécu les vingt premières
années de sa vie entourée d’eau et de forêts.
Sa formation littéraire l’amène rapidement à créer, à s’exprimer par le biais du dessin et de
l’écriture. Mais c’est vers 2010 que Dangre osera se jeter dans l’aventure, en s’inscrivant à des
cours de sculpture (modelage) et de dessin, à Amiens, ville de l'art gothique. S’ensuit la
découverte de différentes techniques, mosaïques, photographie, peinture…
Influencée par l’Art Nouveau, par certains artistes comme Camille Claudel ou Marc Chagall
qu’elle adore, mais aussi l’art brut et notamment Aloize Corbaz, elle trouve l’inspiration dans
des thèmes récurrents : la nature, l’enfance, le double, la danse, les civilisations amérindiennes.
Elle-même danseuse dans une troupe de danses d'Afrique occidentale, c'est une grande
voyageuse, attirée par les cultures africaines et amérindiennes. Au printemps 2019, elle passe
deux semaines dans la Réserve indienne de Wind River, où elle partage le quotidien des tribus
Arapahoe et Shoshone qui l’ont invitée à découvrir leur culture.
Riche de toutes ces inspirations et renc
ontres, Dangre ne cesse d’approfondir ses recherches
et de développer son travail artistique.

Dangre s'identifie comme une touche à tout et fonctionne par cycles. 

Ces cycles, passent aujourd'hui par la sculpture, mais demain sûrement par la mosaïque. Le dessin quant à lui est toujours présent dans son quotidien parce qu'il lui permet aussi de réfléchir autrement à des idées de sculptures ou de mosaïques. 

Tout s'enchevêtre: c'est sans doute la spécificité de sa démarche artistique.

Contact

Dangre petite rétrospective

Virginie Dangreville_02.jpg